Devoir-de-memoire-quartier-Velpeau_image_article_large

Photo et texte NR

Jeudi dernier, un hommage a été rendu aux habitants du quartier Velpeau qui sont morts pour la France au cours de la Seconde Guerre mondiale, en présence de nombreux élus. Le cortège s'est réuni en l'église du Sacré-Cœur, puis s'est arrêté à chaque lieu de mémoire du quartier : le Patronage laïque La Fuye, l'école publique Velpeau, puis la pierre de mémoire dans le jardin Velpeau.

Le comité de quartier, l'école Velpeau, la paroisse Saint-Maurice, le Parti communiste français, le patronage laïque La Fuye souhaitent, par cet événement ayant lieu chaque année, dire l'importance du devoir de mémoire et la nécessité d'intéresser les plus jeunes à leur histoire, en commençant par celle de leur quartier.


Des enfants ont d'ailleurs participé à la cérémonie et ont fleuri la plaque commémorative du Patronage laïque La Fuye. L'Harmonie a joué « Le Chant des marais », qui est le chant des déportés, et « Le Chant des partisans », l'hymne de la Résistance française durant l'occupation allemande.


Dans son allocution, M. Hascouet, président du Comité du souvenir, a rappelé que, à cette époque sombre, des milliers de réfugiés venus de l'est du pays et de Paris ont été accueillis dans la région, fuyant l'horreur de la guerre. Il s'interroge donc sur le sort réservé aux réfugiés d'aujourd'hui. Jean Soury, président de l'ANACR. (Association nationale des anciens combattants et amis de la Résistance), entré dans la Résistance à l'âge de 15 ans, était également présent à cet hommage.